Centre d’étude et de pratique du bouddhisme tibétain de Montchardon

< Accueil du site

Le bénévolat

Le bénévolat | Aide après les stages | Les projets en cours | Montchardon recherche |

Le bénévolat

Depuis sa fondation, le centre de Montchardon s’est développé grâce à l’aide entièrement bénévole de ses membres et sympathisants. Dès le début du centre, ses fondateurs – Lama Teunsang et Jean-Pierre Schnetzler – ont insufflé les valeurs fondamentales de générosité, de volontariat, de dévouement et de service à autrui qu’ils ont toujours incarnés au quotidien.

Ces notions essentielles, propres à l’altruisme du Bodhisattva et à l’esprit du Mahayana, ont permis la construction d’un centre du Dharma vu comme un bien commun dépendant de la responsabilité collective. Le travail considérable de construction et de développement mené à bien depuis plus de 30 ans a été offert par des milliers de personnes sans l’idée de recevoir un quelconque salaire. Une belle illustration de la mise en œuvre de la générosité, la première des "Paramita" (perfection ou vertu transcendante), dont il est question dans les enseignements.

Lama Teunsang encourage continuellement une disposition d’esprit tournée vers le bien d’autrui (appelée "Shenteun" en tibétain) et rappelle ce que disent les textes à propos de l’offrande de son temps : « Plutôt que d’obtenir un morceau d’or aussi gros qu’une tête, il est bien plus précieux de se mettre au service d’un monastère en ne posant ne serait-ce qu’une seule pierre pour le construire. Offrir ne serait-ce qu’une poignée de terre à l’édification d’un monastère ou à la construction d’un stupa, est cent mille fois plus précieux que de recevoir une poignée d’or. »

La gestion quotidienne du centre est assumée par une petite équipe de bénévoles qui, à elle seule, ne peut pas faire fonctionner le centre. Vous pouvez participer à cette aventure par le don de votre temps. Suivant les circonstances et les besoins du centre, vous pourrez aider ponctuellement quelques jours, ou régulièrement, puis quelques semaines, quelques mois, voir plus si le projet est partagé.

Si, par ailleurs, vous avez des compétences particulières dans des domaines précis, elles sont les bienvenues et seront étudiées en fonction des nécessités du moment.

Si vous n’êtes toutefois jamais venu(e), la première étape est de participer quelques jours à une stage pour connaître le lieu, les personnes et d’aider à raison d’une heure par jour.

Pour tout renseignement complémentaire ou proposition de bénévolat contactez Véronique.

Aide après les stages

La diversité et la quantité de stages que Montchardon propose ne peuvent se faire qu’avec votre participation active. Alors pourquoi ne pas revisiter la manière d’envisager les stages ? Ce qu’une ou deux personnes s’épuisent à faire pour offrir les meilleures conditions d’accueil possible peut partiellement être pris en charge par les participants aux stages. Nous proposons donc de relever collectivement ce défi, le temps d’une année afin de voir ce qu’il en ressort.

La vision du déroulement d’un stage varie selon les points de vue. Pour les bénévoles, le travail commence quelques jours en amont (préparation des locaux, commandes, courses, …) et se termine quelques jours après. Pour les stagiaires, le stage commence généralement avec la première session d’enseignement ou la pratique du matin et se termine au thé après le dernier enseignement. Les visions doivent se rapprocher. Le centre a besoin de contributions. Il faut donc viser un plus grand partage des tâches et développer l’implication à l’aventure collective qu’est Montchardon.

Dès lors, pourquoi ne pas considérer le début et la fin des stages de façon plus large ? Une demi-journée permet de contribuer largement à la remise en état des locaux nécessaires pour le bon déroulement des enseignements. Si quelques participants prévoient d’offrir ce temps, l’équipe des résidents déjà fortement sollicitée, s’en verra allégée. Afin d’évaluer ce nouveau type d’organisation, nous proposons dans un premier temps de tester ce principe à la fin des stages uniquement.

Cette participation ne peut pas s’improviser sur place au dernier moment. Vous avez besoin de connaître vos jours de déplacements, et nous de savoir sur quelle aide nous pouvons compter. C’est pourquoi nous avons adapté les bulletins de réservation, qui désormais permettent de cocher la case : « A la suite du stage, je propose d’offrir une demi journée de mon temps pour aider à l’entretien du centre ».

Sachez toutefois que le travail d’entretien nécessite une bonne santé et une bonne condition physique. Il faut être en mesure de porter des charges telles qu’une bassine de linge mouillé - c’est lourd - , de monter et descendre les escaliers sans compter les allers-retours.

Vous pouvez donc vous inscrire au moment de votre réservation de séjour sur le bulletin de réservation ou manifester votre intérêt ultérieurement en contactant l’Accueil. Nous vous répondons généralement dans la semaine.

Pour ce supplément de séjour, dès la fin du stage jusqu’au repas du lendemain midi inclus, est offert.

Au plaisir de partager avec vous !